Régime alimentaire paléo pour la perte de poids : Tout comprendre

Ma source à propos de Régime alimentaire paléo pour la perte de poids

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, sachez que vous n’êtes pas seul ( e ) et qu’il ne s’agit pas d’une vue de votre esprit. malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face à la prise et à la transformation de votre silhouette. Le responsable dans cette histoire ? Votre métabolisme ! Votre capital de départ et les programmes alimentaires que vous ressentez le pu faire par le passé, jouent directement sur le nombre d’énergie que vous dépensez au quotidien. en clair, si vous consommez exactement la pareil que votre voisine de bureau, avez les mêmes activités physiques, il est totalement possible que vous ne dépensiez pas autant d’énergie qu’elle et de ce fait que vous preniez du poids. La bonne nouvelle ? Aujourd’hui, ce n’est plus une fatalité et il est dorénavant possible d’inverser le processus de façon accessible à tous en seulement quelques minutes journalier ( et cela n’a rien à voir à l’aide de ce que vous mangez ). Finalement, la solution était bien loin des régimes hypocaloriques, des solutions de privation et de frustration, qui ne font qu’accentuer les problèmes de poids de centaines de meufs tout en limitant à zéro leur estime d’elle-même.

Pour maigrir, la réduction des apports en calories est certainement LA règle la plus conséquente ( sans oublier de pratiquer une séance sportive bien sûr ). Oui mais… Pas toujours facile de résister à une barre chocolatée ou à un lot de chips quand notre estomac crie famine et que notre ventre gargouille comme un beau diable ! de fait, on a beau être plein ( e ) de bonne volonté et suivre notre régime à la lettre, lorsque l’on a faim, on convoitise de manger. Et souvent, quand survient une grosse fringale ou une envie de grignoter impossible, on craque pour un en-cas bien calorique et bien riche. Et après, on culpabilise. Pas top. Quand on veut maigrir sans avoir faim, faire attention à l’index glycémique des aliments peut s’avérer très intéressant. En effet, les aliments fabriquées avec des glucides ne sont pas tous assimilés de la même manière par notre corps : les produits qui présentent un index glycémique faible sont ceux dont le glucose va se diffuser lentement dans les cellules sanguines. Et plus la propagation du glucose dans le sang est lente, plus la d’effets de faim va attendre à se faire sentir et à apparaître.

Les mots véhiculent un imaginaire. Sartre disait qu’« ils boivent notre réfléchie avant que nous ayons le temps de la ». De prime abord, la différence entre « enfin en finir avec le surpoids » et « perdre du poids » ne saute pas aux yeux. Il s’agit avant tout de se délester de kilos indésirables. C’est après réflexion que s’impose la nuance et que se dessinent deux voies, chacune basée sur une conception spécifique de notre rapport au corps et à l’alimentation. En schématisant, on peut dire que la philosophie du « perdre du poids » est sous-tendue par en tête d’un « corps objet » que l’on doit contrôler. il faut le forcer à perdre son superflu en vue d’obtenir un objectif représentant un idéal. C’est l’option « régimes », dont l’inefficacité et les dangers sont aujourd’hui prouvés. Tout autre est la philosophie du « perdre du poids », qui appréhende le corps comme non séparé de notre être et qui prend la prise en compte de notre singularité. En résumé, enfin en finir avec le surpoids marche sur la contrainte, tandis que s’affiner tend vers la recherche d’une harmonie entre notre image, notre discerné et notre relation à la nourriture. C’est évidemment cette direction que Psychologies a choisie il y a des années, et qu’il apparaît important de défendre à nouveau au moment où le culte de notre corps parfait fait des débâcles, en termes de santé et d’estime de soi.

Limitez le sucre. Ceci concerne les sucreries, gâteaux, pâtisseries, sodas, jus de fruits ( même light ) et tous les autres produits sucrés. Pensez donc à analyser les emballages des produits que vous achetez ! Si vous aimez les jus de fruits, choisissez des frais riches en fibres et pour remplacer les breuvages sucrées, tournez-vous vers l’eau. Oubliez les produits renfermant des sucres cachés. Ceci concerne les condiments ( ketchup, vinaigrette déjà prête, sauce pour pâtes… ) et d’autres yaourts comme ceux à boire. Là aussi, prenez le temps de analyser le listing des ingrédients pour contrôler le sucre présent à l’intérieur. Limitez les glucides et remplacez-les par des protéines et matières grasses saines. Consommez des fibres. Ces dernières sont présentes dans les fruits, légumes, graines, fruits à coque… En plus d’être bonnes pour le transit intestinal, les fibres procurent également un sentiment de satiété rapide. Résultat : vous mangez moins. pour profiter de leurs bénéfices, mangez-en à tous les déjeuner ( préparez-vous une salade avec quelques fruits à coque, par exemple ).

Vous avez connaissance la recette quand vient le temps de dépenser du poids : ingérez moins de kcal et brûlez-en plus. Vous savez aussi sans doute que la plupart des régimes miracles et des méthodes express ne marchent pas comme promis. Ces trucs de conseillers vont vous épauler à réaliser votre objectif. Plusieurs études ont démontré que les clients qui tiennent un journal de leur alimentation mangent en moyenne 15% moins de nourriture que celles qui n’en baise mal. Faire un suivi de son alimentation fait partie des routines toutes simples des gens fines. Attention aux week-ends : une étude de l’Université de la Caroline du Nord a montré que les gens ont tendance à consommer 115 kcal de plus les jours de fin de semaine, notamment à travers l’alcool et les aliments graisse. Portez aussi une attention spécifique aux tartinades, aux vinaigrettes, aux condiments en sauce, aux boissons sucrées et aux collations rapides. Ils peuvent faire une grande différence sur votre capacité à perdre du poids.

Plus d’infos à propos de Régime alimentaire paléo pour la perte de poids


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *