Tout savoir sur boite de vidange automatique

Texte de référence à propos de boite de vidange automatique

La boîte automatique est en train de faire des adeptes en France, que ce soit chez les nouveaux conducteurs pouvant passer le permis avec une voiture de ce type ou chez les automobilistes qui en achète de plus en plus. Mais la conduite d’un tel véhicule diffère quelque peu tout comme l’entretien d’une boîte de vitesse automatique. accédez à nos conseils pour l’entretenir. Puis regardez la jauge. Si elle est trop basse, il vous faudra rajouter de l’huile moteur, que vous aurez choisi conformément aux informations données dans la notice d’entretien de votre . L’ajout de l’huile reste le même pour un bolide classique. Il ne faut pas que vous en mettre trop au risque de voir votre moteur s’emballer et ne plus fonctionner. de même, l’entretien d’une boite de vitesse automatique passe par une vidange, soit tous les X0 000 km ( le nombre de km dépendant de votre voiture ) ou soit tous les 2 ans. Pour la faire, nous vous demandons de vous rendre chez un professionnel car elle est plus difficile qu’une vidange « classique ».

Sur certaines boîtes de vitesses ( mais pas toutes ), la pompe à huile supplémentaire peut être vidangée. pour ce faire, il faut d’abord desserrer le bouchon de la pompe supplémentaire. ensuite, retirez le bouchon de vidange et vidangez l’huile de usagée. Après avoir non fermé le bouchon de vidange, il faut briser le joint du tuyau de trop-plein pour être certain que toute l’huile est vidangée. de même, retirez la pompe à huile supplémentaire de la automatique et laissez l’huile de transmission restante s’écouler. dès lors que l’huile entièrement vidangée, tournez la motorisation dans l’idee de la rotation pour atteindre le bouchon de vidange du convertisseur de couple. Dévissez ensuite le bouchon de vidange du convertisseur et vidangez le reste de l’huile de . dès lors que cela fait, resserrez la vis de vidange M8 et serrez la jusqu’à 10Nm. Il est à présent temps de mettre un nouveau filtre hydraulique, puis de remonter le carter d’huile. Réglez votre clé dynamométrique à 4Nm et serrez les vis du carter d’huile en croix avec un angle de rotation de 180 degrés. Veuillez préciser que les vis du carter d’huile ne peuvent être utilisées qu’une seule fois. Les vis qui ont déjà été vissées ne peuvent pas être réutilisées car elles se cassent.

L’huile moteur, qui agît à proximité des chambres de combustion, est orienté à des températures supérieures à celles de la boîte et lubrifie des pièces en « frottement » dont les déplacements sont bien plus rapides que ceux des pignons de boîte. par ailleurs, elle est polluée par les gaz de combustion et par la présence des eaux reliée à la condensation et à la combustion. De son côté, le lubrifiant de la boîte de vitesses est « écrasé », exposé au cisaillement des pignons et joue le rôle d’amortisseur entre les dentures. Les huiles pour boîtes mécaniques et celles pour boîtes automatiques sont bien distinctes aussi, car elles ne travaillent pas dans les mêmes conditions. Pour une boîte auto, qui ajoute la fonction d’embrayage et des composants électroniques allergiques à toute présence hydrolique, la vidange, quand bien même elle n’est que rarement préconisée par le est conseillée tous les 60 000 km ou tous les deux ans. Les problèmes de fiabilité rencontrés avec ce genre de sont souvent dus à l’absence de vidange. Attention, il ne s’agit pas d’une démarche banale ; elle se doit d’être confiée à un technicien connaissant la procédure, notamment concernant le degré. Attention aussi à ne pas utiliser d’huile de boîte mécanique dans une boîte automatique et vice-versa.

La première est qu’en réalité une vidange est quasiment toujours partielle, car il est quasiment impossible de purger tout le fluide hydraulique. Sur les neuf l que a une boite, seulement 3 ou 4 sont vidangés en réalité. il existe bien un protocole pour purger sous pression la totalité de la boîte automatique, mais il faut dans ce cas du matériel spécifique, lourd à mettre en œuvre et la méthode a beaucoup de détracteurs, notamment pour les boites anciennes et peut occasionner des fuites en détériorant les joints internes de le paquet. Il est par conséquent dans certains cas un plus de précéder à plusieurs vidanges partielles plutôt avec une seule vidange sous pression.

Vidanger l’huile d’un organe mécanique n’est pas si difficile, mais, dans le cas des transmissions motorisés, les fabricants sont très pointilleux, tandis que les constructeurs ne veulent même pas en entendre parler ! Les transmissions automatiques sont des équipements peu goûtés par les réparateurs, sinon par des spécialistes. En cause, une mauvaise notoriété, reliée à un entretien par ailleurs trop mal respecté et des produits historiquement fragiles, ce qui n’est plus le cas depuis plus de trente ans. il y a peu à faire sur ces boîtes de vitesses, qui sont désormais gérées par électronique et sont de plus en plus répandues. Mais la vidange, que même les constructeurs n’engagent pas à faire ( pourquoi ? ) nécessite des procédures à respecter. Un matériel spécifique peut simplifier le travail et aider au bon fonctionnement futur de la boîte. L’huile contenue dans le convertisseur en commun ne peut être pleinement remplacée et en partie de l’huile contenue dans le bloc de commande hydraulique et dans l’échangeur de température reste également dans la boîte. pour avoir une vidange la plus intégrale possible, EGI France propose une machine qui dispose de réservoirs de vidange et de remplissage, et permet également le rinçage avec un produit adapté.

Ma source à propos de boite de vidange automatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.