plus d’infos : Toutes les informations

Plus d’informations à propos de plus d’infos

L’achat d’un bien immobilier peut être un investissement rentable et durable si l’on sait choisir en prenant des précautions le bien en question. Avant de jeter votre dévolu sur une habitation, qu’il s’agisse d’une maison ou loft dans un édifice collectif, différents points fondamentaux sont à tester pour éviter les surprises amères. Nous vous exposons ainsi ces quelques recommandations pour que vous soyiez en mesure de réaliser votre achat en toute sérénité. Un bon lieu peut apporter une réelle valeur ajoutée à un bien. En effet, le cadre de vie environnant peut fortement influencer sur la décision finale d’un futur propriétaire. Par cadre de vie, on fait tout d’abord référence au voisinage. Est-ce que l’atmosphère et le climat qui y règnent vous conviennent ? Est-il possible qu’il y ait d’éventuels perturbateurs dans le voisinage ? Un tapage nocturne récurrent pourrait bien gâcher tout le coup de coeur d’être nouveau propriétaire. il faut savoir cependant que le vendeur a pour obligation de vous alerter de faits qui auraient remis en cause l’achat du bien si vous en aviez eu connaissance. On parle alors de dol.

Les dégradations du logement causées par le locataire sont un vrai danger pour la rentabilité locative du bien. Généralement, le dépôt de garantie ( limité à 1 ou 2 mois de loyer ) ne suffit pas à couvrir la facture des travaux de rénovation. Durant les travaux de restauration – qui peuvent s’inscrire dans la durée – le logement ne peut pas être loué ( vacance locative ). Cette situation peut entraîner une baisse de la rentabilité de votre investissement. la sauvegarde des revenus locatifs, repose une fois encore sur la caution ( le garant ) du locataire ou sur une GLI avec option « dégradations locatives ». À spécifier : les appartements liés à un dispositif de défiscalisation ( appareils Pinel, Malraux, Denormandie, etc. ) doivent obligatoirement être loués dans un temps imparti pour pouvoir prétendre à l’avantage fiscal. Passer ce délai, l’opération risque d’être requalifiée. Le bien se trouve dès lors exclu du dispositif de défiscalisation, obligeant ainsi l’investisseur à rembourser les réductions fiscales déjà accordées.

Le conseil d’un professionnel peut s’avérer judicieux dans l’investissement locatif, qui est une marche stratégique pour tout investisseur privé ou non. Le coach s’engage de l’accompagnement de ses clients pour leur permettre de concevoir un placement dans de bonnes conditions envisageables. Le conseil en investissement immobilier intervient sur de multiples phases du projet d’achat. Avant de choisir d’investir, il est recommandé de bénéficier de l’accompagnement d’un expert sur la loi qui entoure tout investissement immobilier. Le conseil s’appuiera sur certaines connaissances, notamment dans le secteur fiscal, et il pourra proposer de bénéficier de certaines lois qui peuvent permettre des réductions d’impôts, y compris pour des parts de SCPI. Le conseil et l’accompagnement en investissement immobilier est une activité encadrée légalement qui ne peut être proposé que par un professionnel qui dispose de certaines accréditations.

Malgré les fluctuations financiers, le secteur de l’immobilier conserve un caractère résilient, et peut être considéré comme une valeur refuge. C’est un investissement moins impacté par la conjoncture économique qui permet aux investisseurs de se constituer un patrimoine pérenne. Il est accessible à tous, notamment grâce au crédit et taux d’intérêt attirants. Ainsi, investir dans l’immobilier permet de disposer de l’aspect de levier du crédit pour se créer un patrimoine conséquent avec un effort financier mesuré. Il est primordial de sélectionner un bon emplacement pour réaliser son investissement locatif. Il est aujourd’hui difficile de trouver des investissements financiers sécurisés pouvant rapporter plus de 2%. Pour cette raison, l’immobilier garde un intérêt particulier dans d’un rendement avantageux puisque ce dernier peut par exemple atteindre 4, 5% pour un investissement en location meublée.

Quel intérêt pour vous ? Vous pouvez disposer d’une réduction d’impôts allant de 22 % à 30 % du montant des travaux crées, sous certaines conditions d’éligibilité, avec un plafond annuel de 100 000 euros de travaux. Cette réduction d’impôts ne va pas sans obligations : vous devez mettre le logement en location dans les 12 mois qui accompagnent la fin des travaux et poursuivre à le mettre en location pendant au moins neuf ans. Comment marche la défiscalisation avec les investissements dans une Location Meublée Non Professionnelle ( LMNP ) ? C’est le régime de défiscalisation Censi-Bouvard qui s’applique. Ainsi, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 11 % hors taxe du prix d’acquisition du bien, avec un plafond de 330 000 € pour le prix d’acquisition. Cette réduction s’étale de façon linéaire sur neuf ans. En contrepartie de cette défiscalisation, le bien doit demeurer meublé sur toute la durée de la réduction d’impôt, soit pendant 9 ans. Les sommes sont alors au système des bénéfices industriels et commerciaux ( BIC ), ce qui adoucit la comptabilité de vos revenus locatifs.

Plus d’infos à propos de plus d’infos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.