Mon avis sur à voir sur ce site

Ma source à propos de parcourir ce site

Le premier âge industriel s’ouvre au cours du XVIIIe siècle, quand l’appareil à vapeur d’eau fait son apparition. Ses usages sont d’abord limités mais, à la fin du s., elle sera perfectionnée, puis banalisée. C’est ce perfectionnement qui signe le début du machinisme au Royaume-Uni, berceau de la fabrication industirelle moderne. On parle souvent de révolution industrielle, mais cette notion est maintenant contestée par les historiens, qui y voient avant tout un process d’adoption progressif. Les évolutions se succèdent et l’idée de “révolution” ne rend pas véritablement compte de la façon dont la fabrication industirelle s’est lentement développée d’hier à aujourd’hui. Ce sont d’abord les manufactures de coton qui tirent profit de l’invention de la profession à tisser mécanique par Edmund Cartwright. ensuite, James Watt innove et propose l’outil à vapeur d’eau rotative, qui dispose à d’autres branches comme les industries de .

Au 19e s., l’europe et les États-Unis connaissent de grandes transformations financiers et sociales. Stimulés par les progrès techniques, ils s’industrialisent. C’est à cette époque que les chemins de fer ( et les premières locomotives fumantes ) apparaissent, de la même manière que voit le jour le télégraphe, le téléphone, et les journaux bon marché qui font rouler plus vite les idées et les nouvelles. La croissance spectaculaire des villes fait de cet âge industriel une époque prodigieuse. La première révolution industrielle est généralement présentée comme le produit technique accompli à la fin du 18e s. et au début du 19e s.. Ainsi irruption et l’amélioration de l’outil à vapeur professionnelle en 1769, inventée par l’anglais James Watt permet d’actionner d’autres machines et change à 100% les outils de génération. Cette période marque manifestation de la mécanisation qui érigera la manufacture de produit industiel en fondements de la structure économique de la compagnie, se substituant ainsi à l’agriculture. L’extraction massive du charbon couplée à cette nouvelle machine à vapeur permet d’ajouter à disposition une énergie nouvelle pour donner une impulsion aux réseaux ferroviaires et aux échanges économiques.

Entre 1850 et 1940, l’union européenne puis d’autres pays comme les states et le Japon connaissent une formidable croissance économe grâce à l’industrialisation de leur économie. Ce phénomène, créé sur deux révolutions industrielles importantes a entraîné la de l’entreprise. Face à manifestation d’inégalités sociales, de nombreuses réflexions ont été développées afin d’améliorer la société. La fin du XIX ème s. est marquée par deux révolutions industrielles qui npus ont donné les moyens une forte croissance de l’économie. Révolution industrielle : période d’intense transformation de la fabrication industirelle, caractérisée par l’utilisation de toutes nouvelles techniques, le développement de nouvelles branches d’activité et une forte croissance de l’activité. Croissance économe : augmentation durable et irréfragable de la production. Elle s’accompagne de transformations dans l’organisation de l’économie.

L’industrialisation paraît de plus favorisée par un situation économique favorable. Pour certains historiens, la révolution industrielle est précédée par une révolution agricole au cours de laquelle on aurait assisté à l’amélioration des techniques agricoles ( enclosures, meilleure rotation des cultures ). L’augmentation des rendements ainsi obtenue aurait permis à quelques propriétaires d’épargner puis d’investir. conclure, cette agriculture en se développant aurait été une grosse consommatrice d’objets industriels ( machines agricoles, engrais ). Cependant, il ne faut pas exagérer l’importance de la révolution agricole. Elle favorise mais n’explique pas l’industrialisation. Les progrès de l’agriculture aurait permis de alimenter une population en augmentation. il faut ajouter que l’europe est alors en pleine transition démographique. Elle passe d’un ancien régime démographique à un nouveau régime démographique en passant par une phase d’augmentation rapide de l’accroissement naturel. Ainsi la population passe de 140 millions d’habitants en 1750 à 266 millions en 1850. Cette population nombreuse constitue une main d’œuvre et une demande cruciale pour la fabrication industirelle.

Mais les conditions de travail ne sont pas roses. En plus de la déqualification des tâches, la modification de la loi sociale ( augmentation de la durée légale du temps de travail, travail de nuit, etc. ) détériore les relations dans les ateliers. Des déplacements revendicatifs vont apparaître notamment en 1917 contre l’inégalité des revenus, l’affaiblissement due aux cadences riches, l’absence d’initiative, la répétitivité des réflexes, etc. Pour les tensions, le gouvernement va créer pour les espaces techniques de guerre des Comités permanents de conciliation et d’arbitrage régionaux constitués de délégués personnes et de dirigeants. De leur aspect, les industriels misent sur le paternalisme et essaient d’aider leurs personnes à affronter les difficultés du quotidien en accompagnant le ravitaillement, le logement, ou la garde des enfants.

En dépit de ces quelques changements dans l’univers de la cuisine, il faut dire que c’était surtout durant le XIXe siècle que l’industrie alimentaire a rencontré une évolution remarquable. Disons même qu’entre les années 1940 et 1970, le territoire a réussi à dompter principalement le champ de l’industrialisation. Du point de vue technique, le congélateur a été utilisé pour la première fois ; ce qui signifie l’entrée du monde dans la période de la surgélation des aliments. Aussi, le four micro-onde était accessible à tous ; et le fait de se procurer des diner déjà précuits était très recherché. Mais ce qui a aussi été très notoire à cette ère, c’était la réalité nouvelle des additifs alimentaires. Ce qui a permis aux ventes d’obtenir leur summum. Sans oublier que la France faisait partie des acteurs principaux de cette croissance sans équivoque. A côté de tous cela, le goût et les matières premières n’étaient pas les seuls à connaître une amélioration ; les techniques sont aussi montées d’un cran. D’où, l’affichage des dates de péremption et la création de certains organismes en relation à l’industrialisation des aliments.


Tout savoir à propos de à voir sur ce site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.