Lumière sur https://lecomptoiralgerien.com/

En savoir plus à propos de Huile d’olive Algérie

La mention de la provenance est obligatoire sur l’étiquette des huiles commercialisées dans l’Union européenne. Elle conseille à la fois l’origine des olives et le lieu de conception de l’huile. Le client n’est pas toujours mieux informé pour autant, car la plupart des produits proposés dans le commerce sont des mixes d’huiles de différentes provenances ( Espagne, Italie, Grèce, Tunisie… ) reconnaissables à des mentions comme « huiles d’olive de l’Union européenne » ou même « assemblage d’huiles d’olives natives de l’UE et non issues de l’UE » ( autant dire le monde entier ! ). L’indication d’un pays d’origine unique n’apporte pas forcément plus de précision, notamment de très gros producteurs d’huile d’olive comme l’Espagne ( qui pourvoit à elle seule environ cinquante pour cent du marché mondial ), l’Italie ou la Tunisie, où tous les niveaux de qualité coexistent.

Autre information à analyser sur l’étiquette, la filtration ou non de l’huile en question. Qui dit le filtrage, dit processus mécanique qui casse les arômes. C’est pour cela que de nombreux producteurs laissent l’huile remonter à des cuves naturellement pour ensuite pouvoir la reprise et assurer la préservation de la qualité. Vous pouvez également consulter si les olives furent récoltées à la main ou non pour savoir si ces dernières ont reçu des coups ou non. Si c’est le cas, la qualité sera moins bonne car le légume sera moins bien préservé. Presque toutes les huiles sont dites ‘ vierges ‘, garantie d’un jus pur. Cette dénomination signale un taux d’acidité limité à 2% et même inférieur à 0, 8% en ‘ vierge extra ‘, garantissant une qualité supérieure. La mention ‘ première pression à froid ‘ est un argument commercial, car les moulins extraient tous mécaniquement en une seule pression et à une chaleur inférieure à 30°C. La seconde pression à chaud est interdite. Quant au bio, il atteste d’une absence de traitements artificiels sur les oliviers, sans que cela ait toutefois un rapport avec la qualité gustative de l’huile d’olive.

En effet, les particularités d’une huile découlent d’un cumul « diversité d’olives – mode de récolte – méthode d’extraction de l’huile » qui varie selon les conditions propres à chaque région et que seul un apport technique peut brouiller. La provenance de l’huile est citée quand elle est valorisante. Deux cas de figure : L’aire géographique d’origine a le droit d’afficher une appellation ( AOC, AOP, DOP, IGP ) comme on le verra plus loin. faute de quoi, seules sont autorisées les mentions du pays ou de la zone d’origine de l’huile ( France, Espagne, Italie, ou UE par exemple ). La mention du département ou de la région ( comme huile d’olive de Toscane ) est interdite ( sauf si elle se rapporte à une aire d’appellation enregistrée, cas n°1 ).

Source à propos de https://lecomptoiralgerien.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.