La tendance du moment the family

En savoir plus à propos de https://www.growth-agence.com/google-social-media-ads


Dans notre premier article sur les variations entre le Growth Hacking et le Growth Marketing, nous t’exposions les limites du Growth Hacking et notamment une surtout : la Règlementation Générale de la Protection des Données. Le Growth Hacking atteint ses limites car certaines techniques utilisées ne suivent pas la RGPD et exposent l’entreprise à des sanctions assez sévères. A contrario, la caractéristique première du Growth Marketing est qu’il agît avec le respect de la RGPD et ce dans toutes circonstances. Là où le Growth Hacker continuera de surfer sur une technique douteuse niveau RGPD pour booster sa croissance, le Growth Marketer abandonnera toute pratique qui va à l’encontre de la RGPD pour en adopter une autre, plus et plus fine qui offre elle aussi une perspective de croissance. de ce fait, une partie du Growth Marketing consiste à s’informer constamment sur la RGPD pour être en mesure de contourner ses interdits tout en continuant à recevoir de la croissance. Un exemple de respect de la RGPD est la structure des emailings de l’entreprise. L’omniprésence d’une option de désabonnement certaine et parfaitement visible pour l’internaute est indispensable dans les actions de Growth Marketing. S’il y’a bien une astuce qu’il est possible de piquer au Growth Hacking c’est cet esprit de créativité, de test et d’analyse dont il faut faire preuve pour pressentir les conseils, saisir toutes les opportunités de croissance et garder une taille d’avance sur ses concurrents. pour ce faire, il faut tester, tester et encore essayer ! il est conseillé ensuite de tracker toutes les actions que l’on mène. Le but est de mesurer la performance de ces actions et d’ajuster ce qu’il est possible d’adapter. La spécificité du Growth est la notion de test en temps vrai et d’ajustement continuel.

Le “marketing automation” regroupe toutes les techniques d’automatisation de messages à visée marketing ( e-mail/SMS entre autres choses ), déclenchés suite à des actions précises des utilisateurs de votre site, mais aussi par l’enchaînement de certaines conditions spécifiques prédéfinies. Cette automatisation s’effectue à travers l’envoi de mails à des moments clés du parcours de l’utilisateur sur votre site web. Par exemple : L’envoi automatique d’un message de bienvenue au moment de l’inscription de tout nouvel utilisateur ou bien encore un message de confirmation après réception d’un lead. Le marketing automation permet également d’offrir des années de service client individualisés sur tous les canaux et à tous les publics, de viser les acheteurs à chaque phase du cycle d’achat, de prendre des décisions basées sur des données et d’identifier de nouvelles opportunités de croissance. Vous l’aurez compris, si vous n’utilisez pas le marketing automation, c’est le bon moment de sérieusement y réfléchir.

Marketing automation… Mais comment définir c’est que cet anglicisme “tendance” de plus qui fleurit un peu partout sur les blogs marketing ? Nouvelle vedette des plans marketing dirigés vers la génération de prospect ( ou leads chez les anglophones ), cette nouveauté technologique permet enfin aux directions marketing et directions commerciales d’entretenir une relation personnalisée tant attendue et souhaitée par les visiteurs à chaque étape du cycle de vente. Son efficacité est redoutable, on vous en dit plus ! La information de marketing automation veut dire carrément l’automatisation du marketing. On n’est pas plus avancés hein ? grâce à les mots du commun des mortels, il s’agit d’une série d’actions, qu’il est possible de baptiser ‘ scénario ‘, qui est destiné à se activer selon critères initiaux prédéfinis. Voyons ensemble quelques exemples ‘ purement marketing ‘ ( car oui, on peut aussi automatiser ses communications purement commerciales avec une solution de… je vous le donne en mille, ‘ sales automation ‘, mais ça, ce sera pour une autre fois ! ). Ce concept prend aide sur la méthodologie Inbound Marketing que nous vous expliquons ici. Par conséquent, les emailings purement commerciaux, qui ne conservent pas le cycle de vente du consommateur, ne trouveront pas leur place dans le marketing automation … Ils feront fuir votre prospect, plutôt que de faire naître en lui le désir de consommer d’autres contenus premiums de votre réalisation, et avancer ainsi dans sa réflexion d’achat jusqu’à une prise de RDV avec votre équipe commerciale par exemple !

Le progrès technique a permis le développement d’un nombre conséquent d’outils permettant aux professionnels d’augmenter et de simplifier la gestion de la Relation Clients et du marketing. et oui, il est devient dans certains cas difficile de ne pas s’y perdre parmi l’offre logicielle pléthorique que propose le marché. Dans cet article, nous allons nous attacher à montrer les variations et complémentarités entre deux grandes familles d’options, souvent confondues : les outils de CRM ( gestion de la relation clients ) et les outils de marketing automation. Quelles sont les variations entre marketing automation et CRM ? En quoi les deux sont-ils supplémentaires ? Faut-il privilégier une solution de marketing automation dissociée ou intégrée au CRM ? si vous cherchez la définition du CRM ( Customer Relationship Management ), la meilleure solution est de se diriger vers celles que fournissent les grands éditeurs de CRM. Salesforce, sur son site, propose une définition ramassée et synthétique du CRM. Le CRM, selon l’éditeur américain, est « une stratégie pour gérer toutes les interactions de votre société avec vos futurs clients et clients ». Le terme important, ici, c’est « stratégie ». Avant d’être un tool et un ensemble de appareils, le CRM est une stratégie, une approche, une démarche. Une démarche de gestion de la Relation Clients – de gestion et d’optimisation de toutes les interactions entre l’entreprise et ses clients récents ou ( clients potentiels ). Les outils CRM sont utilisés pour développer et la Relation Clients dans une vision de rétention et de fidélisation. Le CRM stocke les infos collectées tout au long de la vie du client sur les différents canaux de contact. La base de données clients est le matériau première du CRM. C’est elle qui permet d’amorcer et de customiser le dialogue.

Un growth pirater est une personne dont l’objectif principal est de recevoir de la croissance. On ne peut pas appréhender le “growth hacking” sans une bonne compréhension du mot “hacker”. Nous considérions par nature les hackers comme des “hors-la-loi” qui enfreignent les réglementations et obtiennent un accès non autorisé aux données. Cependant, c’est une description fausse ( et injuste ). Dans un sens plus vaste, un pirater est une personne qui connaît très bien un process et qui est capable de trouver un raccourci pour faire votre parcours plus rapidement. Cela veut dire que le piratage n’est pas une activité criminelle. Le hacking est une approche smart des objectifs et, dans la plupart des cas, c’est aussi une manière innovatrice de faire votre parcours. Maintenant, quand on sait ce qu’est le growth piratage, il est temps de comprendre comment le growth piratage marche. Si vous désirez commencer à développer une stratégie de growth piratage puissante, vous devez embaucher un T-shaped marketer, autrement dit, l’hybride parfait entre un codeur et un marketer. La vraie question est : A quoi ressemble un T-shaped marketer ? C’est une personne qui a des connaissances couvrant un large panel de sujets de marketing web et qui a des connaissances approfondies dans 1 ou 2 domaines spécifiques.

Dans un environnement aussi concurrentiel, il est nécessaire de disposer d’une stratégie marketing créative et convaincante. Une stratégie qui permet non seulement d’acquérir des utilisateurs, mais qui représente également un terrain propice à la viralité, au bouche-à-oreille et à la croissance organique. Cette nouvelle et efficace façon de constituer une base d’utilisateurs curieuses à un nom : le growth marketing ! Quels principes se cachent après cette stratégie ? Quel est son lien avec le growth hacking ? Mais surtout : comment l’utiliser à bon escient dans votre stratégie digitale ? Puis, vient l’étape de la vente. En btob, cette phase est très cruciale. Souvent délaissé par les marketeurs et cependant tellement importante pour arriver aux objectifs commerciaux globaux de la société. Le marketing peut aider les vendeurs à mieux vendre en ne leur fournissant que des leads de chaleur, prêts pour un rendez-vous ( téléphonique ou face à face ). dans ce but il va falloir choisir les informations dont a besoin le vendeur pour mener sa vente : taille de la société, fonction du contact, budget…

Plus d’infos à propos de exemple moteur de recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.