J’ai découvert parcourir ce site

Texte de référence à propos de parcourir ce site

La berge nord de Paris. Un appartement modérément habitation, bien rangé. Un cinéma récipient. Un canapé corail, sur lequel, bras croisées, talons de 13 cm et blouse rose très auprès physique, est installer Helena, qui fixe la porte d’entrée. Affichant 25 kg pour 1 m 60, Helena n’est pas humaine. c’est une poupée réaliste, ou « realdoll ». Un os d’acier dépecé sous une peau en gomme thermoplaste et ( énorme ) seins fournis d’air.

Dans les preuves, est témoin à la lumière d’une petite commerce du androïde sexuel. pour commencer, au soliel levant et en amérique, la fabrication en série de love doll ( poupées d’amour ) est déjà une système prospère. Il s’agit de modèle féminins en matériaux flexibles aussi réalistes que possible, y compris pour les zones intimes. Elles sont inertes mais articulées, dans l’idée d’adopter toutes les postures. Au soleil levant, les novices de love doll se réunissent en entente d’adorateurs, et affectent de suivre leurs poupées comme des filles.

Jadis gonflables, les poupées dédiées à satisfaire les aspirations sexuels de ceux qui le cherchent sont à présent menées en silicone et offrent tel ou tel toucher près de celui de l’épiderme humaine. C’est ce qu’on appelle plus communément les « Love dolls ». Qui plus est, ces poupées superbe nature en plastique sont personnalisables à demande. Type de sourire, couleur de la peau, des yeux, des nichons, des ongles, coiffure, taille de sexe, forme et couleur des pilosité pubiens, etc. Bref, rien n’est laissé aléatoirement et les combinaisons se comptent par plusieurs milliers. Un peu tels une véhicule, dont on choisit le style et les options.

Aux Etats-Unis, en Chine ou en europe, des concepteurs se lancent dans la automation de poupées sexuelles. Grâce à l’intelligence fausse, ils désirent donner aux acheteurs tel ou tel ersatzes de amour et tel ou tel extrême plaisir salace. Mais la route est encore longue… Avec sa peau en silicone, sa buste énorme, ses jambes immobiles et écartées, le androïde personnalisée Harmony ressemble à une poupée amoureuse simple. Mais derrière ses particularités queue se cache tel ou tel décidé métallique diapré de cercle vidéos complexes qui lui permet de parler et de imiter tel ou tel plaisir sexuel. Un robot la série Humans, où les androïdes discutent et font l’amour autant les humains ? La dernière réalisation de l’entreprise us RealBotix en est encore loin.

Le 1er bordel de poupées d’Europe a ouvert ses portes durant certaines jours dans un appartement de la commune catalane. Lumidolls est le nom du club en question. Son nom résume tout : lumi ( pro en bigorneau ) et doll ( poupée en anglais ). Avant d’y , il faut prendre rendez-vous avec parmi les 4 mobiliers disponibles : Niky la Blanche, Leyza l’Africaine, Lily l’Asiatique standard, et Aki l’Asiatique aux cheveux verts qui imite un personnage de manga. En réalité, ce ne sont effectivement pas des poupées gonflables, mais des phrases humanoïdes hyperréalistes en plastique. plusieurs types de inmodelé articulés, aux expressions très exubérantes. Chaque individualité coûte à peu près 5 000 euros. Pour suffire à durée courte avec l’une d’entre elles à Lumidolls, jugez bon 120 euro. Les plus impatients profiteront du coût de lancement : 80 euro.

Un constructeur de poupées sexuelles a conçu un marionnette qui autorise aux particulier de choisir une identité afin que leur poupée sexuelle ressemble davantage à une réelle femme. Mais annuité, cela ne sera pas donné car la poupée coûte actuellement 12 000 £ ( environ 14 000 € ). voici Harmony. Elle connaît tout relativement à son homme, comme ses séries et ses plats favoris, ainsi que ses rêves. pour beaucoup, Harmony serait la mie rêvée, sauf qu’elle n’est pas réelle. Il s’agit juste d’un robot songé à développer dans l’optique créer une nouvelle génération de poupées coquines plus futuristes.

Texte de référence à propos de parcourir ce site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.