inspection en batiment : Faire confiance à son agent immobilier

Plus d’infos à propos de inspection en batiment

faire l’aquisition une maison n’est pas un acte anodin, c’est un investissement important sur lequel on s’engage pour de multiples années. Aussi vaut-il mieux son choix et consacrer un peu de temps à certaines vérifications, et pas seulement architecturales ou techniques. on peut voir à peu près 30 points à contrôler avant l’achat. Voyons lesquels. Secundo, il est prudent de savoir exactement ce qui est à faire connaitre. A commencer par la zone de lot dont il faut connaître la délimitation connue et l’assujettissement éventuel à des servitudes actives ou passives. Si la maison est en lotissement, il est recommandé de surveiller si celui-ci constitue une copropriété et si le propriétaire est soumis au paiement de charges de copropriété. pour finir, il est avantageux de se renseigner sur le budget de la taxe foncière, et de vérifier la véracité éventuelle de sinistres ou de procédures judiciaires rattachées .

pour finir, avant d’effectuer votre choix, prenez quelques minutes de profiter de le quartier. La gardienne, le syndic, les voisins, commerçants ou même le facteur peuvent être des sources d’information précieuses ! Si vous souhaitez acheter un appartement, il est important d’inspecter toutes les parties communes, telles que le local à ordures, les escaliers et/ou l’ascenseur, le portillon, le parking, le ou les espaces extérieurs communs, etc. Pensez notamment à analyser l’état des façades du logement pour savoir si elles ont déjà été rénovées, si le dernier ravalement est récent, ou si la copropriété considère ses rénovations cette année ou pour les années à … l’ensemble de ces renseignements sont précieux : ils aident à savoir si l’entretien de l’immeuble est accomplie souvent, ou s’il faut s’attendre à une hausse cruciale des charges dans les futures années.

Avant de vous engager, explorer le PLU ( Plan local d’urbanisme ) pour vous renseigner sur les servitudes, les droits de passage éventuels et surtout le classement de votre terrain dans son cadre ( zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles et zones d’origines naturelles et forestières ). pour finir, si la maison que vous souhaitez acheter se trouve dans un lotissement, vous devez vous renseigner de la concentration du règlement de lotissement. Celui-ci étant valable 10 ans. Nous nous sommes arrêtés ici sur des points techniques, mais pour votre choix, beaucoup d’autres points d’ordre juridique, sociétal ou environnemental seront aussi à vérifier. Comme vous le voyez, l’achat d’un logement n’est pas une idée à prendre à la légère. la majorité des points nécessitent une attention spéciale. la meilleure solution est de vous faire aider par ou des prestataires du bâtiment expérimentés. Après chaque intervention, nous allons vous envoyer de plus un récapitulatif de l’expertise grâce à un exemplaire de synthèse clair. Ce rapport de diagnostic professionnel peut également vous être envoyé par courrier ou mail via leur extranet sécurisé en ligne.

Avant l’achat de la maison, vous ne connaissez pas ses normes de construction ( électricité, plomberie… ) surtout si c’est un bien ancien. Donc, il s’agit d’essayer de contrôler la conformité des normes et de déceler les défauts. Pour faciliter la vérification, depuis 2007, le vendeur est tenu de vous fournir un DDT ( Dossier de Diagnostiques Techniques ) se rapportant, notamment, à tout ce qui concerne le gaz, l’électricité, l’amiante… Les infos pour l’achat d’une maison doivent toujours inclure des informations sur les inspections. L’inspection d’un appartement n’est pas une simple formalité, les inspections révèlent fréquemment de graves problèmes dans une maison, notamment des problèmes de assises, de pourriture, d’insectes nuisibles, de dégâts sur le toit, de moisissures, d’isolation inadéquate, de câblage périmé, etc. Vous devez connaître ces problèmes avant de prendre une décision finale. La bonne nouvelle est qu’un problème peut entraîner la diminution du prix de la propriété à condition que le vendeur paie pour régler les défaillances avant de l’acheter officiellement. Soyez aussi attentif à le contrôle des vices administratifs. Par exemple, vous devriez vérifier les anciens travaux entamés par l’ancien propriétaire. Si celui-ci a créé une piscine ou une véranda, est-ce qu’il a un permis de construire.

Si le logement est particulièrement ancien, c’est possible que certains travaux soient nécessaires. Cependant, ne prenez pas la fuite ! En effet, il existe aujourd’hui différentes assistances ( MaPrimeRénov’, la Prime Énergie… ) pour vous permettre de financer tout ou partie de travaux d’amélioration de votre habitation. Voici quelques exemples des travaux concernés par ces assistances : Le propriétaire est la personne qui connaît le mieux sa maison. Pour contrôler si celle ci se rapporte véritablement à ses priorités et si elle est en état correct, un acquéreur ne doit surtout pas hésiter à lui poser certaines questions. Plusieurs réponses sont à présent à-même de se déplacer dans l’annonce, mais on n’est jamais trop prudent, notamment lorsqu’il s’agit de parler de l’intégrité de la structure. Que ce soit lors d’une première conversation téléphonique ou pendant la visite de la propriété, il est essentiel de confirmer ces informations afin de réaliser une transaction en bonne connaissance de cause. Ne soyez pas gêné de poser ces interogations. Elles vous aideront à prendre votre décision, mais aussi à éviter les mauvaises surprises. Quant aux propriétaires, il est recommandé d’être bien préparés et d’avoir les réponses en main !

Source à propos de inspection en batiment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.