Faire un diagnostic immobilier : Faire confiance à son agent immobilier

Tout savoir à propos de Faire un diagnostic immobilier

Vous ressentez le sélectionné les annonces immobilières qui correspondent sur le papier à vos besoins et vous n’attendez plus qu’une chose : découvrir les maisons pour trouver le bien immobilier idéal. Attention, lors de vos rendez-vous, abordez tous les discussions importants : toiture, isolation, chauffage, humidité, etc. Notre guide existe pour vous épauler à poser les bonnes questions à l’agent immobilier freelance, aux agences immobilières ou au vendeur, propriétaire du bien immobilier. Cette information est obligatoire pour acheter un bien immobilier et doit même être citée dès l’annonce immobilière. La note du DPE ( de A à G ) vous informe sur les performances énergétiques du logement ( chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement ). Demandez – ou vérifiez – si les fenêtres sont simples, doubles ou triples. Si la maison donne sur la rue, mieux vaut avoir cette information au plus vite. En cas de simple verre, des travaux seront à consacrer pour gagner en confort de vie. Vérifiez leur capacité d’isolation phonique si on ouvre et fermant chaque fenêtre tout simplement.

Les associations de prospects conseillent de faire ce calcul en tenant compte du revenu net plutôt que du revenu brut. La raison ? Les institutions financières utilisent la même méthode de calcul dans toutes les provinces, sans tenir compte du taux d’imposition particulièrement important des contribuables québécois. Si vous avez des emprunts, vous devez alors faire un autre calcul. Selon les institutions financières, les frais payés tous les mois pour rembourser vos emprunts ( cartes de crédit, prêt étudiant, prêt auto, etc. ) ne doivent pas passer au-dela de 40 % du revenu brut du ménage. Après avoir tenu votre capacité de payer, il vous faut prendre en compte vos priorités et identifier les spécificités pouvant faire l’objet de compromis. Que recherchez-vous comme type de propriété : une maison , un condo, un duplex ? Une maison nouvelle ou usagée ? Où souhaitez-vous demeurer ? Il s’agit d’un facteur important lorsqu’on acquiert une maison. Il est envisageable de changer bien des choses dans une propriété, mais pas l’endroit où elle est localisée.

Une attention spécifique à l’état des bardeaux pourra vous donner une indication sur ce point. y a-t-il des bardeaux manquants ? Certains sont-ils abîmés ? Si beaucoup de correctifs doivent être faites, vous devrez prévoir de remplacer le toit. Toujours concernant l’état des bardeaux, sachez que si ceux-ci sont ondulés ou que leurs rebords sont relevés, cela peut conseiller la présence d’une aération déficiente dans l’entretoit. Qu’en est-il des soffites ? Ces dernières doivent être présentes en un nombre suffisant pour assurer que la toiture soit correctement ventilée. D’ailleurs, la présence d’une d’évacuation est elle aussi obligatoire afin de permettre au vent entrant par les soffites d’être expulsé de le toit. Les fuites ou les taches d’humidité près de sortie des gaz sont, quant à eux, des éléments que cette dernière devra soit être réparée ou remplacée dans le pire des cas. Il se peut qu’une infiltration d’eaux se soit produite grâce à du manque d’étanchéité du solin autour de sa base.

Lorsque vous visitez pour la première fois une maison, vous êtes tente facilement par l’aspect global du logement. Vous ressentez le donc un coup de cœur pour une maison ou . Un conseil : Avant de vous précipiter pour signer la promesse de vente, questionnez à découvrir plusieurs fois le logement en compagnie de proches ( amis et famille ) mais aussi à différentes heures de la journée. Pourquoi ? Car si vous visitez le logement uniquement le soir, vous ne pourrez pas apprécier les promesses de lumière annoncées par l’agent immobilier. par ailleurs, si vous visitez la maison uniquement la journée, peut être n’entendrez vous pas d’éventuelles méfaits sonores ? par ailleurs, questionnez à consulter le diagnostique de performance énergétique ( DPE ) avant obtenir le logement. malheureusement, une fois l’acte d’achat signé chez le notaire, vous pouvez découvrir la présence d’une canalisation enterrée appartenant au voisin ou encore l’existence d’un portail donnant sur la zone d’à côté… Un conseil : Récupérez tous les documents justifiant ces prestations, après la ristourne des clés.

L’état physique du terrain est fondamental ! La surface et l’orientation de la zone vont définir la superficie et l’exposition de vos futures pièces à vivre. Il faudra croire où mettre vos : plutôt du côté de chez vous ou du côté de la ? La pente de votre terrain est aussi quelque chose de vraiment à sélectionner car elle va influencer sur la création des assises. Si votre terrain est placé sur une pente importante ou sur un sol argileux ou concentré en calcaire, vous devrez sans aucun doute construire votre habitation sur des assises spéciales. Ce qui augmentera la taille de votre budget, initialement prévu. Si vous ressentez le peur de passer à côté de conseils importantes comme celle-là n’hésitez pas à faire faire une étude de sol. Prenez en compte la distance qui séparera votre terrain à bâtir des lieux que vous allez fréquenter au jour le jour. Soit le lieu de votre travail, l’école pour vos enfants, les commerces… Réalisez quelques essais en effectuant les voyages aux heures où le trafic est abondant. Cela vous permettra d’avoir une vision globale sur les temps de trajet que vous devrez parcourir si vous habitez ici.

Complément d’information à propos de Faire un diagnostic immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.